MAYOTTE/ELLES AVANT NOUS///

Recherche théâtrale documentaire
Création participative décembre 2022 aux Scénographies Urbaines à Mayotte –
Forme théâtrale légère diffusée en 2022/23

Un projet pour Mayotte 2021-2022

CREDITS

En cours

PARTENAIRES ACTUELS

Production :
Grenier Neuf  www.grenierneuf.org
(Production en cours)

Partenaires :
Les Scénographies urbaine, Jean-Christophe Lanquetin et François Duconseille
La compagnie Kazyadance et le chorégraphe Djodjo Kazadi
La Compagnie Grenier Neuf, Leyla Claire Rabih – metteuse en scène, et Morgane Paoli, collaboratrice artistique

Avec les soutiens de la DRAC BFC et de la Ville de Dijon.

Après une première collaboration en décembre 2020 avec la compagnie Kazyadance, (direction de Djodjo Kazadi, soutenue par la DAC de Mayotte), sur l’intégration d’interviews dans un spectacle chorégraphié autour de l’identité complexe mahoraise, Leyla Rabih est invitée à participer à la prochaine édition des scénographies urbaines en septembre 2022 à Mayotte, plus précisément sur l’île de Petite Terre, autour du quartier de la Vigie, quartier qui accueille beaucoup de nouveaux arrivants venus des Comores comme du reste de l’Afrique, quartier inscrit dans les urgences de la politique de la Ville (QPV).
Les Scénos Urbaines [www.urbanscenos.org ] sont un collectif d’artistes scénographes créé par Jean-Christophe Lanquetin et François Duconseille, artistes scénographes et enseignants à la HEAR – Strasbourg. Pour chaque résidence le principe est le même : un groupe d’artistes [ici une quinzaine], d’horizons et de pratiques divers, vit, travaille et crée un projet conçu spécifiquement pour le contexte dans lequel se déroule la résidence. 
Les projets sont présentés sous la forme d’un festival dans le quartier et dans la ville, dans les rues, les places, les maisons, à destination de tous, des gens, du plus large public possible. Les processus de création se déroulent sous les yeux des habitants, témoins qui y participent de multiples manières. 
Chaque projet est une création unique, peut impliquer plusieurs personnes localement, assistants, artistes, activistes, acteurs, associations, personnes intéressées. Les scénographies urbaines sont un projet qui a fait pratiquement le tour du monde, notamment dans l’océan Indien, à La Réunion, mais aussi à Douala, Alexandrie, Kinshasa, Johannesburg, Dakar, Port au Prince et Strasbourg. Elles s’installeront à Mayotte en 2022. 

LE PROJET

Le projet est de développer sur place une démarche documentaire, d’abord avec une première phase de recherche et d’interviews (septembre 2021), puis à travers des ateliers de pratiques théâtrale avec des jeunes filles de Mayotte (entre 15 et 25 ans), qui nous permettront de questionner leur façon singulière d’allier un islam rigoureux (mâtiné d’animisme) avec leur appartenance à la République Française, à la laïcité française, mais surtout, et de manière plus universelle à la modernité et au monde de demain.
Ces ateliers-laboratoire se dérouleront si possible en deux moments (septembre 2022 et décembre 2022) et donneront lieu à des restitutions, forme-spectacle portée par ces jeunes filles en janvier 2023 à Mayotte.
A partir de ce matériau nous souhaiterions développer une petite forme scénique avec des comédien.nes originaires de Mayotte par exemple, mais habitant en France, que nous pourrions diffuser en métropole (notamment dans les quartiers QPV).

Ce pas de côté, ce détour géographique par Mayotte permettra d’aborder les questions de diversité et d’appartenance au sein de l’identité nationale de manière moins frontale qu’en parlant de ce que les médias ont coutume d’appeler « l’islam des cités ».
Comment ces jeunes femmes, catégorie particulièrement représentative de la collision des multiples identités de Mayotte, à l’aube de choix existentiels, conjuguent leurs appartenances, imaginent prendre place dans la société, rêvent de dessiner leur trajectoire. Dans un contexte culturel moins marqué par l’individualisme est moins marqué qu’en métropole, où le collectif est à la fois plus structurant et sans doute aussi plus enfermant, quelles sociétés veulent-elles construire ?
Comment se définissent-elles, s’inventent-elles, au carrefour d’identités multiples : depuis les chefferies animistes médiévales importées de l’Afrique australe, l’implantation de l’Islam et de sultanats depuis le XVème siècle, l’appartenance à l’archipel des Comores, les liens avec Madagascar, la colonisation française, le choix des Mahorais.es de rester français et la revendication du statut de département, jusqu’à l’arrivée d’internet et d’une forme de globalisation mondiale…
Comment ces françaises de la périphérie s’envisagent comme mahoraises, africaines, citoyennes françaises, et comme femmes libres ? Comment leurs rêves et leurs récits éclairent ceux des jeunes de métropole ?

Septembre 2021

Séjour de recherches (entretiens et interviews) de 10 jours à Mayotte

Septembre 2022

Étape intermédiaire, 10 jours à Mayotte – atelier de pratique artistique en milieu scolaire ou universitaire.

Décembre 2022

Résidence de trois semaines, atelier de pratique artistique et restitution performatives dans le cadre des Scénographies Urbaines

2023

Trois semaines de répétition pour la création d’une forme théâtrale, légère techniquement, à diffuser en Métropole en 2023/24, avec trois jeunes interprètes. Tournée

Share This